La Vie de Nomade

Préparer son voyage en voilier, Équipement et pharmacie de bord

18 Oct, 2016 | La vie de nomade | 0 commentaires

Mise à jour : Septembre 2017

Partir en voyage en voilier c’est aussi s’équiper et armer convenablement son bateau. En mer, nous sommes livré à nous-même et il faut être capable d’autonomie pour subvenir à nos besoins. Équiper son voilier revient souvent à dépenser une belle somme d’argent. Cela est cependant nécessaire ! Voici comment nous fonctionnons sur Tau Here.

Tau Here equiper-son-voilier <i class="fa fa-lightbulb-o" aria-hidden="true"></i> Préparer son voyage en voilier, Équipement et pharmacie de bord la-vie-de-nomade

L’équipement.

Je commencerai cet article en parlant de l’électronique embarquée. Certes il y a encore quelques années les marins naviguaient au sextant et aux étoiles. Et il est nécessaire de savoir manier une carte et lire une boussole pour qui veut s’aventurer en mer. L’électronique a tout de même permis à la voile de se démocratiser et il est confortable d’avoir quelques bons outils fiables avec soi.

Selon nous, les trois éléments indispensables sont un sondeur, une VHF (de toute façon obligatoire) et bon pilote automatique qui vous permettra de voyager loin et longtemps en équipage réduit.

Il n’en reste pas moins que Tau Here est équipé d’une centrale de navigation (sondeur, anémomètre), un pilote automatique très bien dimensionné (il faut qu’il tienne la mer !), un radar, une VHF, un émetteur – récepteur AIS. Pour le GPS nous utilisons en plus des cartes marines une tablette disposant de l’application Navionics et Transas Isailor. Nous avons trouvé cette solution plus économique que d’acheter un lecteur de carte et les cartes électroniques. Pour plus de sécurité, nous avons les applications dupliqués sur un téléphone mobile. Transas Isailor nous permet de visualiser directement sur la carte les bateaux émettant un AIS.
Notre avis sur l’AIS : il ne remplace évidemment pas la veille visuelle. C’est cependant un outil très pratique et qui procure un véritable confort lors des quarts et particulièrement des quarts de nuit où il est parfois difficile d’évaluer les distances. Investir au minimum dans un récepteur vaut vraiment la peine !

Les guides nous sont également d’une aide précieuse. Nous utilisons les guides Imrays, certes un peu chers à l’achat (comptez environ 70€ le bouquin), mais qui donnent une liste exhaustive des ports et mouillages avec en prime les coordonnées des ports et des cartes officielles. Nous nous en servons très souvent pour comparer les informations que nous interprétons sur les cartes à celles proposées par le guide (peut-on mouiller ici ? Ce port a-t-il l’infrastructure nécessaire pour nous recevoir ? …). Toutes les zones ne sont pas éditées en français. Mais vous pourrez facilement les trouver en anglais sur Amazon. Guide Imray Vagnon

Tau Here equiper-son-voilier <i class="fa fa-lightbulb-o" aria-hidden="true"></i> Préparer son voyage en voilier, Équipement et pharmacie de bord la-vie-de-nomade

Équipement sécurité

L’équipement c’est aussi l’équipement de sécurité. A bord il est nécessaire et même obligatoire de disposer de certains accessoires et objets en cas de problèmes. Si, comme nous, vous battez pavillon français, voici la liste de ce que vous devez avoir obligatoirement à bord : Matériel de sécurité

En plus de tout cela, nous nous sommes confectionnés notre propre « sac de survie » dans le cas où nous devrions quitter le bateau. Ce joli sac étanche contient :

  • Quelques barres céréales (qui se conservent longtemps)
  • Une corne de brume
  • Un dessalinisateur manuel
  • Des couvertures de survies
  • Une boussole
  • Des antibiotiques et un anxiolytique
  • Un miroir de signalisation « Charles bianchetti » et son manuel d’utilisation
  • Trois battons lumineux

Sur le bureau du capitaine se trouve éaglement une fiche récapitulative plastifiée où l’on trouve les informations suivantes :

  • alphabet international
  • message d’urgence à faire à la VHF
  • les numéros pour contacter le CCMM (Centre de Consultation Médicale Maritime)
  • les numéros d’immatriculation et MMSI du bateau
  • les numéros de téléphone de l’assistance de notre assurance bateau et santé ainsi que les numéros de contrat.

Tau Here equiper-son-voilier <i class="fa fa-lightbulb-o" aria-hidden="true"></i> Préparer son voyage en voilier, Équipement et pharmacie de bord la-vie-de-nomade

La pharmacie de bord

La pharmacie de bord a également été pensée avec minutie et avec l’aide de notre médecin généraliste. Pour ne pas s’y perdre, nous avons élaboré une liste de tout ce que nous avons à bord, avec le nom de la molécule pour pouvoir s’en procurer à l’étranger si besoin ainsi que l’usage et la posologie.

Pour mettre au point cette pharmacie, nous sommes partis de la base de la « dotation médicale B – Plaisance hauturière » du Centre de Consultations Médicales Maritimes de Toulouse (CCMM) : dotation médicale B CCMM

Notez que le CCMM répond à vos questions en cas de besoins. Qu’il s’agisse d’une urgence ou non. Pensez à noter leur numéro quelque part :

  • par moyens radio VHF ou MF en relai avec les CROSS.
  • par télex : 32 ou 38.
  • par téléphonie satellite au 32 ou 38 sur le réseau INMARSAT ou au +33 5 34 39 33 33.
  • par fax au +33 5 61 77 24 11.

Tau Here equiper-son-voilier <i class="fa fa-lightbulb-o" aria-hidden="true"></i> Préparer son voyage en voilier, Équipement et pharmacie de bord la-vie-de-nomade

Pour conclure :

La préparation de l’équipement est un point important, nous vous conseillons de faire cela avec soin. Comme beaucoup de choses (pour ne pas dire tout !) lorsque l’on prépare un tel voyage, l’équipement a un coût non négligeable. Il faut donc le prendre en compte avant le départ. Écouter l’avis et l’expérience des autres navigateurs nous a été fort utile pour faire des choix. Mais il faut toujours agir selon son bon sens 😉

Ceci est notre façon d’avoir abordé les choses en ce qui concerne l’équipement, le matériel et la gestion de l’urgence. Nous ne saurions que trop vous conseillez de lire les documents officiels avant de partir au large et de consulter votre médecin qui saura très certainement bien vous renseigner sur la pharmacie de bord et l’usage de celle-ci. Division 240 du ministère de l’environnement durableEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cet article vous a plu ?

Vous voulez en savoir sur la préparation du voyage en voilier ?

Consultez notre article sur la préparation administrative  !

L'Atlas

Visitez notre guide nautique : ports, mouillages et découvertes terrestres

Carnet de Voyage

Histoires, Anecdotes, Voyage ...

Découvrez notre périple à la voile

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pin It on Pinterest

Share This