Le Chou-fleur à croquer, ou comment faire manger du chou au reste de l’équipage !

Le Chou-fleur à croquer, ou comment faire manger du chou au reste de l’équipage !

Cooking Trip

Le chou-fleur, c’est bon ! Et surtout c’est un aliment qui se conserve très bien. Comme tous les choux d’ailleurs ! Mais voilà, le manger bouilli à l’eau c’est lassant pour les papilles. Souvent quand je le cuisine, le grand amiral Lucas est mécontent ! Cela lui rappelle certainement quelques (mauvais) souvenirs de sa tendre enfance ! Mais je ne vais tout de même pas me priver de cet excellent légume ?! Aller-Hop ! Il est temps d’innover et de faire apprécier le chou à tout le monde !
Voici une petite recette qui ravira votre palais et celui de votre équipage.

Tau Here cauliflower-2383332_1280-1024x682 <i class="fa fa-cutlery" aria-hidden="true"></i> Le Chou-fleur à croquer, ou comment faire manger du chou au reste de l'équipage ! cooking-trip blog

Ingrédients :

  • 1 chou-fleur
  • 3 œufs
  • Des herbes fraiches
  • Du formage rappé (celui que vous avez sous la main, le parmesan est très sympa dans cette recette)
  • Sel, poivre, épices selon votre goût.

Recette :

  1. Rincez le chou-fleur et rappez-le intégralement dans un grand récipient.
    Si vous avez un mixeur c’est encore mieux, ça va plus vite !
  2. Ajoutez 3 œufs et mélangez.
  3. Ajoutez ensuite tous vos ingrédients pour aromatiser la préparation : fromage, sel, poivre, herbes épices….
  4. Dans une poêle faites chauffer de l’huile d’olive et répartissez des galettes de votre préparation.
  5. Faites bien dorer de chaque côté pendant quelques minutes.

Variante : S’il vous en reste le lendemain, étalez les galettes de chou-fleur sur une plaque allant au four, ajouter dessus du fromage et du jambon et faites dorer le tout !

Conservation du chou-fleur : On peut le laver et le couper en petit bouquet à conserver dans des boites hermétiques au frigo. Sinon il se conserve très bien plusieurs jours dans un bac à fruit et légumes bien aéré, hors du frigo.

Tau Here cauliflower-2383332_1280-1024x682 <i class="fa fa-cutlery" aria-hidden="true"></i> Le Chou-fleur à croquer, ou comment faire manger du chou au reste de l'équipage ! cooking-trip blog

 

L'Atlas

Visitez notre guide nautique : ports, mouillages et découvertes terrestres

Carnet de Voyage

Histoires, Anecdotes, Voyage ...

Découvrez notre périple à la voile

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

 Le Milkshake des Canaries, une façon très gourmande d’utiliser le Gofio !

Le Milkshake des Canaries, une façon très gourmande d’utiliser le Gofio !

Cooking Trip

Fan de milkshake ?!
Sur Tau Here on le fait « à la canarienne » !

Tau Here milkshake-gofio-3 <i class="fa fa-cutlery" aria-hidden="true"></i> Le Milkshake des Canaries, une façon très gourmande d'utiliser le Gofio ! cooking-trip blog

Une spécialité des îles Canaries est le Gofio. Farine de céréales torréfiées, le Gofio se mange à toutes les sauces. Il fait partie intégrante de la culture canarienne  depuis le pré-hispannique.
Les canariens l’utilise aussi bien sucré que salé : dans les gâteaux, les mousses, les soupes ou tel quel en galette de pain.
Mais attention, la céréale étant torréfiée avant d’être moulue, le gofio ne remplace pas la farine. En effet, le Gofio ne lève pas. Très riche en nutriment et apportant un goût fort intéressant, on le rajoute dans les plats.

Voici la recette pour deux verres de milkshake !

Tau Here milkshake-gofio-3 <i class="fa fa-cutlery" aria-hidden="true"></i> Le Milkshake des Canaries, une façon très gourmande d'utiliser le Gofio ! cooking-trip blog

Ingrédients :

  • 1 banane (ou tout autre fruit de votre choix)
  • 1,5 cuillère à café de gofio (au chocolat c’est encore meilleur, on peut en trouver dans les boutiques spécialisées aux Canaries)
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 50 cl de lait
  • 4 ou 5 glaçons

Astuce : Si vous n’avez pas de Gofio sous la main : remplacez-le par 1,5 cuillère à café de chocolat en poudre.

Recette :

  1. Mettre tous les ingrédients dans un mixeur
  2. Mixez !
  3. Dégustez !

Tau Here milkshake-gofio-3 <i class="fa fa-cutlery" aria-hidden="true"></i> Le Milkshake des Canaries, une façon très gourmande d'utiliser le Gofio ! cooking-trip blog

 

 

Enregistrer

L'Atlas

Visitez notre guide nautique : ports, mouillages et découvertes terrestres

Carnet de Voyage

Histoires, Anecdotes, Voyage ...

Découvrez notre périple à la voile

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

 Le pain de Tau Here

Le pain de Tau Here

Cooking Trip

Tau Here pain-tau-here-263x300 <i class="fa fa-cutlery" aria-hidden="true"></i> Le pain de Tau Here cooking-trip blog Ingrédients :

  • 500g de farine
  • 1 sachet de levure boulangère ou 7,5g de levure fraiche
  • 30 cl d’eau tiède
  • une pincée de sel

Recette :

  • Mélanger l’eau, la levure et le sel
  • Verser ce mélange dans la farine et touiller
  • Une fois que l’on a obtenue une pâte non collante, on la travaille un peu.
  • Travail de la pâte : faire rentrer de l’air dedans (nous faisons des sortes de calzone vides jusqu’à ce que la boule de pâte sonne creux)
  • Laisser reposer environ 2h
  • La retravailler une deuxième fois sans la dégazer.
  • Cette fois on la laisse reposer dans un moule à cake dans lequel le pain va cuire. Environ 2h.
  • Juste avant d’enfourner le pain, lui faire quelques entailles assez profondes au couteau et l’humidifier à l’aide d’un pinceau de cuisine si vous en avez un.
  • Faire chauffer le four et y mettre le moule. Cuisson : environ 40min à feu moyen/fort.
  • Le pain doit sonner creux à sa sortie du four et doit être doré.

Bon appétit !

Tau Here pain-tau-here-263x300 <i class="fa fa-cutlery" aria-hidden="true"></i> Le pain de Tau Here cooking-trip blog

Le levain :

Nous entretenons régulièrement notre levain afin de ne pas être dépendant de la levure que l’on ne trouve pas toujours partout.
Entretenir un levain demande un peu d’attention. Certain le fabrique de A à Z en prenant un peu de farine et d’eau.
Pour notre part, nous commençons avec de la levure boulangère en poudre ou fraiche, selon ce que l’on trouve. Nous réalisons la recette classiquement. Avant de mettre la pâte dans le moule après le deuxième pétrissage, nous récupérons une petite boule de pâte que nous entreposons dans un récipient en verre, protégé par un film plastique.
Vous pouvez le conservez ainsi environ 2 jours sans qu’il ne se dégrade. Lorsque l’on fait du pain régulièrement, c’est idéal.
Si vous attendez un peu plus avant de faire le pain suivant, il vous faudra un peu entretenir votre levain. Qu’est ce que cela veut dire ? Le levain est vivant ! Il vous faudra donc le nourrir en eau et / ou en farine pour lui permettre de vivre un peu plus longtemps. Un levain en forme est un levain gonflé et assez humide. Tout est une question de dosage et vous devrez certainement faire quelques essais avant de trouver ce qu’il lui faut.
Sachez tout de même deux choses :

  • Votre levain ne doit pas dégager de mauvaises odeurs, sinon jetez-le.
  • Un levain tel que celui-ci ne pourra de toute façon pas être conservé indéfiniment. Je m’explique, il est issu d’une bactérie que vous aurez acheté dans le commerce (levure en poudre ou fraiche), et dans tous les cas cette bactérie ne vivra pas très longtemps. Au bout d’un certain temps (peut-être une dizaine de pains), elle va s’essouffler. En revanche si vous fabriquez vous-même le levain avec eau et farine, vous pourrez très certainement le garder indéfiniment en l’entretenant correctement.
    La qualité de l’eau et de la farine joue également dans la santé de votre levain 😉EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L'Atlas

Visitez notre guide nautique : ports, mouillages et découvertes terrestres

Carnet de Voyage

Histoires, Anecdotes, Voyage ...

Découvrez notre périple à la voile

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pin It on Pinterest